Cité Nabatéenne De Pétra

Inscrivez-vous à notre newsletter

La cité antique de Pétra est un trésor national de la Jordanie et le site touritique le plus connu du pays. Situé à environ trois heures au Sud d'Amman, entre Aqaba et la Mer Morte, Pétra est un héritage de la civilisation des Nabatéens, un peuple arabe bâtisseur et travailleur qui vécut au Sud de la Jordanie il y a plus de 2000 ans. C'est un site incroyable distingué par la culture raffinée,  l'architecture massive et l' ingénierie pour la construction de barrages et de canaux d'eau.

Les Nabatéens , en fait, ont bénéficié de leur position géographique pour développer les échanges commerciaux, situés sur la route de la soie, des épices et d'autres routes commerciales qui reliaient la Chine, l'Inde et l'Arabie du Sud avec l'Égypte, la Syrie, la Grèce et Rome.
Vers le VIIIe siècle, la modification des routes commerciales et les séismes entraînent l'abandon progressif de la ville par ses habitants. Pétra a abrité à son apogée jusqu'à vingt-cinq mille habitants. Tombé dans l'oubli à l'époque moderne, le site est redécouvert par le monde occidental grâce à l'explorateur suisse Jean Louis Burckhardt en 1812.
 
Pétra est inscrite, depuis 1985, sur la liste du Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Le site enchante des visiteurs venant du monde entier. L'attrait et la beauté de Pétra vient de son spectaculaire décor, ancré profondément au coeur d'une étroite gorge rocheuse et désertique. Le site est accessible à pied à travers un long gouffre d'un kilomètre de long, appelé le Siq, dont les murs peuvent atteindre jusqu'à deux cents mètres de hauteur et qui, à son endroit le plus resserré, mesure seulement deux mètres de large.
 
Le monument le plus célèbre de Pétra , le Trésor, Al-Khazneh, apparaît de manière grandiose à la sortie du canyon.  Ce monument apparaît dans les dernières scènes du film “Indiana Jones et la Dernière Croisade”. La façade du Trésor, composée de colonnes massives, n'est qu'un des trésors archéologiques parmi la myriade qu'abrite Petra.

De nombreuses marches et escalades révèlent des centaines de bâtiments, tombes, bains, salles funéraires, portes et arches, rues à colonnades et dessins rupestres de chasse... Il existe des centaines de tombeaux, souvent reliés par des sculptures complexes, dont une partie  malheureusement fut détruite par les tremblements de terre. Cependant, près de 500 tombes ont résisté à ces catastrophes naturelles, vides mais envoûtantes dès passée leur entrée sombre. 
 
De même, Pétra abrite un Théâtre Romain, vaste de 3000 sièges. C'était un mélange de roche taillée et de maçonnerie; il avait un orchestre semi-circulaire et des gradins en trois niveaux superposés en forme de lune croissante. Le théâtre a été découvert en 1961 et exhumé par une équipe d'archéologues américains. 
Un fabuleux Monastère, Ad-Deir, datant du 1er siècle de notre ère, est accessible par 80 marches elles aussi sculptées dans la roche. Le site abrite également un Musée archéologique moderne. Tous peuvent être visités à loisirs. Un modeste tombeau commémorant la mort d'Aaron, frère de Moïse, fut construit au 13ème siècle par le Sultan Mamelouk, sur les hauteurs du Mont Aaron.