Jerash "Ville antique gréco-romaine"

Juste après Petra sur la liste des destinations favorites en Jordanie, la ville antique de Jerash est peuplée de manière continue depuis plus de 6500 ans. 
 
Jerash s'étend sur une plaine ; le site est entouré de collines boisées et de bassins fertiles. Conquis par le Général Pompée en 63 avant JC, le site tomba sous commandement Romain et y fut bâtie une des dix fabuleuses villes Romaines de la Décapole.
 
L'âge d'or de la ville fut sous le commandement Romain, à l'époque, la ville étant connue sous le nom de Gerasa. Le site est aujourd'hui généralement reconnu pour être l'un des villes provinciales les mieux préservées au monde. Protégée depuis des siècles par le sable, avant d'être dégagée et restaurée au cours de ces 70 dernières années, Jerash révèle la finesse et la grandeur de l'urbanisme provincial Romain que l'on pouvait trouver au Moyen Orient. 
Le site abrite des rues pavées et des colonnades, des temples au sommet de collines, de magnifiques théâtre, des places publiques et des plazas, des bains, des fontains et des murs d'enceinte agrémentés de tours et de portes.
 
Sous son apparence gréco-romaine, Jerash révèle un subtil mélange entre l'Est et l'Ouest. Son architecture, sa religion, ses langues reflètent un processus par lequel deux cultures puissantes se sont mélangées et ont coexisté, le Monde Gréco-Romain du bassin méditeranéen et les traditions de l'Orient arabe.
 
La ville moderne de Jerash se situe à l'Est des vestiges. Alors que la ville antique et la ville moderne partagent un mur, une planification et des attentions portées à la préservation du site ont permis à la ville nouvelle de se développer sans empiéter ni porter préjudice aux vestiges de la ville antique.
Inscrivez-vous à notre newsletter
Juste après Petra sur la liste des destinations favorites en Jordanie, la ville antique de Jerash est peuplée de manière continue depuis plus de 6500 ans. 
 
Jerash s'étend sur une plaine; le site est entouré de collines boisées et de bassins fertiles. Conquis par le Général Pompée en 63 avant JC, le site tomba sous commandement Romain et y fut bâtie une des dix fabuleuses villes Romaines de la Décapole.
 
L'âge d'or de la ville fut sous le commandement Romain, à l'époque, la ville étant connue sous le nom de Gerasa. Le site est aujourd'hui généralement reconnu pour être l'une des villes provinciales les mieux préservées au monde. Protégée depuis des siècles par le sable, avant d'être dégagée et restaurée au cours de ces 70 dernières années, Jerash révèle la finesse et la grandeur de l'urbanisme provincial Romain que l'on pouvait trouver au Moyen Orient. 
Le site abrite des rues pavées et des colonnades, des temples au sommet de collines, de magnifiques théâtre, des places publiques et des plazas, des bains, des fontaines et des murs d'enceinte agrémentés de tours et de portes.
 
Sous son apparence gréco-romaine, Jerash révèle un subtil mélange entre l'Est et l'Ouest. Son architecture, sa religion, ses langues reflètent un processus par lequel deux cultures puissantes se sont mélangées et ont coexisté, le Monde Gréco-Romain du bassin méditeranéen et les traditions de l'Orient arabe.
 
La ville moderne de Jerash se situe à l'Est des vestiges. Alors que la ville antique et la ville moderne partagent un mur, une planification et des attentions portées à la préservation du site ont permis à la ville nouvelle de se développer sans empiéter ni porter préjudice aux vestiges de la ville antique.